Le T62 de St-Véran : Tiré du journal ALBIREO

quels investissements? quels intérêts?

Je me rappelle qu'au début de ce projet une certaine polémique était née après
l'engagement progressif du club vers cette option et cet article est destiné à
y mettre fin et à exposer à tous nos membres les avantages que nous offre cette
oportunité. Tout d'abord, un bref rappel des évènements:
-été 1989: Jean et moi-même, depuis longtemps intéressés par le sort d'un
ancien observatoire désaffecté (Pic de Château-Renard / 2990m d'altitude;
commune de St.Véran  / 2000m, Hautes-Alpes-05) dans la vallée jouxtant celle où
nous passons nos vacances estivales, apprenons que des amateurs reprennent
celui-ci en main.
-hiver 1989/1990: l'association Astro-Queyras (St.Véran est situé dans le
Queyras) se crée entre amateurs désireux d'utiliser le site et professionnels
prèts à les aider; Richard adhère et nous participons à quelques réunions
d'informations.
-été 1990: Jean, Richard et moi-même participons à une mission en coopération
avec 2 autres clubs, qui malgré la pleine lune et les mauvaises conditions
météo, ne nous dégoutera pas du site.
-hiver 1990: Richard est élu et participe au comité d'administration de
l'association. Jean noue des relations solides avec diverses personnalités et
membres. Le club Cassini fournit des pièces tournées grâce à son tour à
l'association Astro-Queyras.
-été 1991: 8 membres du club Cassini partent la semaine de 10 au 17 Août
(nouvelle lune) et bénéficient de très bonnes conditions météo qui leur
permettent de réaliser un maximum d'observation grâce aussi à l'intensificateur
d'image nouvellement assemblé au sein du club.
-hiver 1991/1992 et été 1992: même schéma général que l'année dernière, mais
une équipe de seulement 5 membres; des conditions météo idéales nous permettent
à nouveau de réaliser de superbes observations.

Petit topo sur la station astronomique de St-Véran: altitude de 2990m, route
d'accès en terre, Alpes de Sud au climat très ensoleillé, télescope Cassegrain
de 62cm de diamètre et de 900cm de focale (F/15) sur monture équatoriale
allemande motorisée sur les 2 axes et pilotée par ordinateur; station prévue au
départ pour 4 personnes, mais pourvue de 12 lits; groupe électrogène, réserve
d'eau de 15000 litres, gaz.

Les investissements se sont progressivement intensifiés depuis 1989 et sont
surtout le fait de quelques individus motivés; des pièces pour le télescope ont
été tournées au club, l'électronique et l'informatique ont nécessité des
attentions constantes, des heures ont été consacrées à la préparation
méthodique des observations et surtout à leur dépouillement par voie
photographique, etc...
Pourquoi cette focalisation sur ce projet?
Tout d'abord, parce que l'accès à un site d'une telle qualité (une des
meilleures transparences en Europe) est fondamental pour un club d'astronomie,
surtout pour le nôtre confronté aux problèmes citadins de pollution lumineuse.

                                        Yann POTHIER (ALBIREO 01)